Grégory Chiha


Intérieurs



Papier imprimé à l'aide de plaques de lino gravées.

Les principes formels et décoratifs sont respectés mais pas la joliesse des images. Au lieu des scènes champêtres, les destructions de la guerre. J'aimerais réaliser un projet qui peut-être un jour aboutira : tapisser tout un appartement avec pour chaque pièce tout le non-dit des lieux. « Intérieurs », titre de la série, c'est aussi bien l'intérieur, comme on dirait vulgairement la « déco » que l'intériorité de l'âme humaine...
Là, voici un prototype pour un salon par exemple, ce n'est pas le repos escompté : des soldats à la place des bergères et du fil de fer barbelé à la place des guirlandes de fleurs ; d'où ce titre de Salon de la Guerre, qui évoquera pour vous j'en suis sûr cette salle de Versailles, palais qui est le modèle de la beauté à la française.

G.C. Juillet 2014


Bookmark and Share
RSS